English
Skandinaviska
Deutsch
Español
Français
العربية

7534 supporters





Vous pouvez participer à d'autres campagnes de l'UITA en cliquant ici.


Mise à jour de la date : 06-Dec-2017

Status: active

© 2018 IUF

Iran : Quatre mois sans percevoir de salaire ! Les travailleurs-ses du complexe sucrier de Haft Tapeh font grève et manifestent

Le 2 décembre, les travailleurs-ses du gigantesque complexe sucrier de Haft Tapeh, combinant plantation et raffinerie et situé dans la ville de Suse, ont à nouveau organisé une série de grèves et de manifestations après plus de quatre mois sans avoir touché leurs salaires et prestations sociales. Les travailleurs-ses et leurs familles ont faim, et ont besoin de votre soutien.

Les travailleurs-ses de Haft Tapeh ont toujours dû lutter pour leurs salaires, leurs pensions de retraite et leurs droits. En 2008, à l'issue d'une grève de 42 jours, les travailleurs ont formé une organisation syndicale indépendante — affiliée à l'UITA — pour exiger des arriérés de salaire dus de longue date. En juin de cette année, les travailleurs-ses ont à nouveau observé des arrêts de travail et manifesté pour demander le paiement d’arriérés de salaires allant jusqu’à quatre mois. A la suite de la campagne internationale de l’UITA, les arriérés de salaires ont été en partie réglés, mais les travailleurs-ses temporaires doivent encore percevoir deux mois de salaires pour 2016. A l’heure actuelle, les employé-e-s du site n’ont plus été payé-e-s depuis le 11 juillet. Et plusieurs d’entre elles-eux sont confronté-e-s à une procédure pénale concernant leurs actions de protestation précédentes au sujet du non-paiement des salaires.

Les responsables syndicaux ont été arrêtés, emprisonnés et mis sur liste noire. Les travailleurs-ses et leur syndicat sont à nouveau confronté-e-s à une répression constante et menacé-e-s de la fermeture de l'entreprise si elles-ils continuent à revendiquer leurs salaires, leurs prestations sociales et leurs droits. Lorsque Aube Aghaabi, un employé de Haft Tapeh, a récemment poursuivi la société en justice pour un grave accident du travail, la direction a réagi en le licenciant, ainsi que 50 parents ou personnes portant un patronyme identique. L’usine est étroitement surveillée par les forces de sécurité.

La situation s'est dégradée depuis que l'entreprise a été privatisée, en 2015, dans des conditions obscures. Les pensions de retraite ont été gelées car l'entreprise n'a pas versé ses cotisations au régime national de sécurité sociale.

Les travailleurs-ses de Haft Tapeh et leur syndicat exigent le paiement intégral des arriérés de salaire et de prestations sociales, la reconnaissance de leur syndicat en tant que représentant légal des employé-e-s, la réintégration de toutes personnes injustement licenciées ainsi que la renationalisation de l'entreprise.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer un message aux autorités iraniennes en soutien des revendications des travailleurs-ses. Le message apparaît d’abord en anglais, puis en français.

Votre nom: [obligatoire]
Votre courriel: [obligatoire]
Votre syndicat/organisation:
Pays:
Tapez votre message ici - ou utilisez simplement le message existant.

To Seyyed Ali Khamenei, Supreme Leader of Iran

Workers at the Haft Tapeh Sugar Cane Company in Shush have not been paid since July. Retired workers have not received their pensions. Many workers face criminal charges in connection with their earlier protests over non-payment of wages. I call on your government to ensure that all current and retired Haft Tapeh workers are paid all wages, benefits and pensions owed, and that these continue to be paid; that all charges be dropped against Haft Tapeh workers protesting wage arrears earlier this year; that the Haft Tapeh Sugar Workers Union is recognized as the workers' legal representative; and that the company is taken back into state ownership in view of the private owners' massive debt to the Social Security Organization and complete failure to meet the company's responsibility towards its employees.

Yours sincerely


******************

Traduction:


A Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la république islamique d’Iran

Les travailleurs-ses du complexe sucrier de Haft Tapeh à Suse n’ont pas été payé depuis juillet. Les travailleurs-ses en retraite n’ont pas perçu leurs pensions de retraite. Plusieurs travailleurs-ses sont confronté-e-s à des poursuites pénales en raison de leurs actions de protestation antérieures contre le non-paiement des salaires.

J’appelle votre gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour s’assurer que tous-tes les travailleurs-ses actuel-le-s et à la retraite perçoivent la totalité des salaires, prestations sociales et pensions de retraite qui leur sont dus et qu’ils et elles continuent à les percevoir ; l’abandon de toutes les poursuites contre les travailleurs-ses de Haft Tapeh protestant plus tôt cette année contre le non-paiement des salaires ; la reconnaissance du syndicat des travailleurs de Haft Tapeh comme représentant légal des employé-e-s ; la renationalisation de l’entreprise à la lumière de la dette massive contractée par les propriétaires privés auprès de l’Organisation de la sécurité sociale et de son échec complet à assumer ses responsabilités envers ses employé-e-s.

Veuillez agréer l’expression de ma considération

Si vous ne souhaitez pas envoyer ce texte-ci mais composer votre propre message, veuillez s’il vous plait ouvrir votre boîte email et copier ces adresses dans la case « à » : iran@un.int
media@rouhani.ir
iranemb.lon@mfa.gov.ir
secretariat@iranembassy.ch



Stop spam!
Entrez le chiffre suivant dans la case ci-dessous 1102 :

Merci




Si vous souhaitez recevoir dans le futur les alertes concernant les actions urgentes , veuillez cochez cette case :