English
Deutsch
Français
العربية
Русский

6995 supporters





Vous pouvez participer à d'autres campagnes de l'UITA en cliquant ici.


Mise à jour de la date : 20-Jan-2017

Status: closed

© 2017 IUF

This campaign is now closed.
Diese Kampagne ist abgeschlossen.
Cette campagne est close.
Esta campaña ha terminado.
Kampanjen er avsluttet.

Égypte : le syndicat indépendant chez IFFCO en butte à des attaques

Les travailleurs de l’usine d’huiles alimentaires d’IFFCO à Suez, Égypte, luttent pour défendre leur syndicat indépendant. Lorsque les travailleurs se sont mis en grève dans le cadre d’un conflit lié aux salaires en décembre dernier, la société a déposé plainte auprès de la police contre 15 travailleurs, dont 9 membres du syndicat. Le 29 décembre, des policiers ont effectué une descente aux domiciles du président et du secrétaire général du syndicat et de quatre autres travailleurs. Et le 3 janvier, la police a pris l’usine d’assaut et arrêté 13 grévistes. Le 29 janvier, tous les travailleurs ont été acquittés par un tribunal de Suez du délit d’incitation à la grève, mais 17 d’entre eux, dont le président, le vice-président et le secrétaire général du syndicat se sont vus interdire de reprendre le travail.

Les attaques contre le syndicat IFFCO font suite à la dure répression exercée à l’encontre des chauffeurs d’autobus du Caire et des ouvriers des chantiers navals d’Alexandrie et de leurs syndicats. La Fédération égyptienne des syndicats (ETUF), contrôlée par l’État, est partie intégrante de l’appareil répressif. L’ETUF a dénoncé le syndicat indépendant et appelé la direction d’IFFCO à refuser de le reconnaître. De son côté, la société s’est servie de l’intervention de l’ETUF pour cesser de déduire les cotisations syndicales et poursuivre sa campagne antisyndicale.

Les travailleurs d’IFFCO ont besoin de votre soutien. UTILISER LE FORMULAIRE CI-DESSOUS POUR ENVOYER UN MESSAGE À LA SOCIÉTÉ ET AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ARABE D’ÉGYPTE (le message est en anglais suivi de la traduction en français). Il est plus urgent aujourd’hui que jamais de soutenir les travailleurs/euses en Égypte qui luttent pour préserver un espace d’organisation syndicale indépendante durement gagné lors du soulèvement démocratique qui a renversé Moubarak.