English
Español
Français
Русский

4995 supporters





Vous pouvez participer à d'autres campagnes de l'UITA en cliquant ici.


Mise à jour de la date : 26-Apr-2019

Status: active

© 2019 IUF

Perfetti Van Melle Bangladesh : les membres du syndicat agressés après avoir appelé à la fin du travail des enfants

À la suite d’une longue lutte pour obtenir le statut juridique d’entité de négociation collective à l’usine du confiseur mondial Perfetti Van Melle au Bangladesh, les membres et responsables du syndicat PVM sont aujourd’hui confrontés à des menaces et des agressions physiques.

Au cœur de son combat contre les pratiques de travail abusives, le syndicat demande que soit mis fin au travail des enfants, fournis par le prestataire de main d’œuvre et de services Rahat Corporation. Il demande également un statut permanent pour les travailleurs-euses temporaires et l’internalisation des services de cantine, actuellement fournis par la Rahat Corporation.

Deux épisodes de violence ont succédé à ces revendications : dans l’un des cas, 20 hommes de main dépêchés par la Rahat Corporation sont entrés dans l’usine de Gazipur le 9 avril 2019 et ont menacé et frappé les membres du syndicat tandis que la direction du site assistait à la scène sans intervenir.

UTILISEZ LE FORMULAIRE CI-DESSOUS POUR ENVOYER UN MESSAGE à Perfetti Van Melle appelant la société à mettre fin au travail des enfants, exploités par la Rahat Corporation, et à les dédommager pour le préjudice subi ; à garantir la sécurité de tous les membres du syndicat ; à rompre immédiatement la relation d’affaires avec la Rahat Corporation ; et à entamer des négociations de bonne foi avec le syndicat PVM dans l’objectif de conclure une convention collective.

Le message apparaît d’abord en anglais, suivi du français.

Votre nom: [obligatoire]
Votre courriel: [obligatoire]
Votre syndicat/organisation:
Pays:
Tapez votre message ici - ou utilisez simplement le message existant.

To Sumeer Saneja, CEO
Cc Jos Mennens, Group Compliance Office

Dear Mr. Saneja, Dear Mr. Mennens,

I am appalled to have learned from the IUF about ongoing violations of fundamental rights at Perfetti Van Melle in Gazipur, Bangladesh, where management has interfered with workers exercising their right to freedom of association.

Perfetti Van Melle management stood by while your labour and services provider Rahat Corporation organized and deployed 20 goons on April 9, 2019 who assaulted workers in response to union demands to eliminate child labour and that contract workers be given permanent employment status.

I call on Perfetti Van Melle to: remediate and compensate for the harm it has caused to child labourers exploited by Rahat Corporation; guarantee the safety of all union members; end its business relationship with Rahat Corporation immediately; and engage in good faith collective bargaining with the PVM Union with the purpose of ultimately negotiating a collective bargaining agreement with the union.

Yours sincerely,


**************************
Traduction:

À Sumeer Saneja, PDG

En copie à Jos Mennens, Service d’éthique professionnelle du groupe

Messieurs,

Informé-e par l’UITA, je suis scandalisé-e par les violations des droits fondamentaux à l’usine de Perfetti Van Melle à Gazipur, Bangladesh, où la direction locale empêche les travailleurs-euses d’exercer leur droit à la liberté d’association.

La direction locale de Perfetti Van Melle a assisté sans intervenir à l’agression des travailleurs-euses par des hommes de main dépêchés par le prestataire de main d’œuvre et de services Rahat Corporation le 9 avril 2019, après que le syndicat ait demandé que soit mis fin au travail des enfants et la conversion des emplois temporaires en emplois permanents.

J’appelle Perfetti Van Melle à : mettre fin au travail des enfants, exploités par la Rahat Corporation, et à les dédommager pour le préjudice subi ; à garantir la sécurité de tous les membres du syndicat ; à rompre immédiatement la relation d’affaires avec la Rahat Corporation ; et à entamer des négociations de bonne foi avec le syndicat PVM dans l’objectif de conclure une convention collective.

Veuillez agréer, Messieurs, l’expression de ma considération distinguée

Si vous ne souhaitez pas envoyer ce texte-ci mais composer votre propre message, veuillez s’il vous plait ouvrir votre boîte email et copier ces adresses dans la case « à » : actions@iuf.org



Stop spam!
Entrez le chiffre suivant dans la case ci-dessous 1142 :

Merci

Si vous souhaitez recevoir dans le futur les alertes concernant les actions urgentes , veuillez cochez cette case :